ABUS DE POUVOIR DES MAIRES

09 octobre 2013

Balance justice

APPEL À TÉMOINS

Bonjour chers Internautes, vous êtes toujours nombreux à suivre ce blog, et à profiter du contact direct avec l’auteur pour résoudre vos soucis de cohabitation avec nos Maires. Nous allons vous aider à vous faire respecter en tant que citoyen à part entière face aux abus et à la corruption de certains « Édiles ».

Pour ce faire nous faisons appel à vous.

Si vous vous sentez spoliés, oppressés, négligés par des potentats qui squattent le pouvoir depuis des années aux profits de leurs propres intérêts sans se soucier de servir ceux qui les ont élus, vous serez intéressés par notre projet.

Nous préparons en collaboration avec des journalistes et une grande chaine TV nationale une émission sur « la corruption et les abus des maires » dans nos cités. Si vous êtes actuellement victime de ces abus, si votre cas est actuellement en cours, il peut servir d’exemple dans cette émission. Les journalistes vous intervieweront, et vous écouteront.

Appelez  nous par le biais du lien « contactez l’auteur » nous étudierons votre problème.

Profitez de cette émission qui promet d’être très suivie en cette veille d’élection municipale.

Bien à vous.

Posté par chevillondemain à 17:52 - Commentaires [21] - Permalien [#]


14 décembre 2012

LES JOURS COMPTÉS DU MAIRE DE BELLECHAUME

Il est des combats qui ne font pas la Une de nos blogs, mais ce n’est pas parce qu’on ne dit rien que les imposteurs doivent se croire sorti d’affaire. 

L'YR Cliquez sur le lien.

Le travail de fourmi de bon nombre de bénévoles et de citoyens responsables font que les causes désespérées ne sont pas enterrées pour autant comme le souhaitent certains élus pourris par le système. Le bel exemple de Bellechaume en est la meilleure illustration.

Nous en avons parlé précédemment, mais à présent cette affaire de maire qui ne respecte pas la loi est mise au grand jour par notre journal local grâce à une journaliste motivée. Motivé le président de l’APNEB, en la personne de son président M. Daniel Bourget l’est tout autant, et c’est avec une grande satisfaction que lui et ses amis défenseurs de l’environnement de Bellechaume s’accordent à constater et  dénoncer les graves conséquences que peuvent entrainer l’action du maire de Bellechaume.

Mauvaises actions aussi pointées du doigt par Sylvie BELTRAMI trésorière de l’association ADEMY. L’eau de l’Yonne en danger nous en avions déjà parlé sur nos blogs, mais que dire aussi des rejets, des lagunages et des stations d’épuration non conformes. Rien que dans notre canton de Charny nous pouvons compter autant de dysfonctionnement que de commune. Malheureusement les élus qui nous gouvernent, se prennent  pour des « Juda » ou des « Poutine » plus soucieux de conserver leurs sièges et leurs indemnités d’élus que de travailler à notre sécurité.

Mais rassurez-vous cela ne durera qu’un temps, la chaine de citoyen bienveillant se développe, et la contre attaque s’organise. Messieurs les obséquieux vous êtes tous assis sur des sièges éjectables.

IMG_8493

Vilain-Canard-Relief

  Paul Clairet

 

Posté par chevillondemain à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 novembre 2012

BELLECHAUME ET LE DROIT À L'INFORMATION

 

DROIT INFORMATION

En juillet 2012 je vous faisais part sur le blog ADM  d’un scandale mettant en péril la santé des citoyens de Bellechaume. En effet le maire Môssieur Delmotte se croyant au-dessus des lois et surtout du principe de précaution, foulait aux pieds les prescriptions dictées par Une déclaration d'utilité publique, abrégé par le sigle DUP, qu’il avait lui même signée. Mais pour des raisons mercantiles, lui et ses amis chasseurs préféraient ignorer et mettre en péril la captation d’eau pour le village.

À l’époque une seule voix s’est élevée contre cette atteinte à la santé publique et à la mise en péril de la faune exceptionnelle locale. C’est l’APNEB, en la personne de son président M. Daniel Bourget et de ses soutiens. Son action et sa détermination ont eu raisons des menaces, des jets de pierres sur sa maison et autres petites intimidations des pécores locaux. Une nouvelle étape vient d’être franchie à l’avantage de la vérité.

Monsieur Bourget, pourquoi tant de haine pour une question de salubrité publique ?

« Concernant  la  protection  de la  ressource en eau potable  de la  commune  de  Bellechaume,  comme  mes  questions  sont  fondées, mais  embarrassantes  pour  le  Maire  de Bellechaume,  celui-ci  n a pas  trouvé  mieux, que  de faire  obstruction. En  effet  il ne  répond  a  aucun  courrier de notre association APNEB  dont le but est la  préservation  de la  nature  et de l’environnement de Bellechaume.  Mieux encore, il  a  donné  l’ordre à  la  mairie (selon  la  secrétaire de Mairie) de   ne plus communiquer, ni  documents ni  réponses administratives à mes questions.  En  tant  que  citoyens  mais  aussi  en  tant  que  président  de  l’Apneb. Ces pratiques  sont  illégales  et  indignes  d’un élu.  Ceci  est  de  la  malveillance ».

Quelle a été votre réaction devant une telle attitude méprisable envers les droits élémentaires du citoyen.

 « Nous  avons saisi le  défenseur des droits, délégué dans  l ‘Yonne Mr   Rapin,  celui-ci  est censé  défendre les droits des citoyens abusés par l’administration entre autres!  Il m’a reçu 2  mois  plus  tard! Lors  de notre  entretien et après un très mauvais  accueil, il s’est évertuer à faire l’avocat du diable, et en conclusion il m’a  dit qu'il ne pouvait rien faire pour moi !  Il est à noter que le défenseur des droits est  financé par les citoyens, une imposture de plus en sommes ».

En fin de compte il est plutôt défenseur des droits de ceux qui abusent des lois, comme on dit les loups ne se mangent pas entre eux.

« En effet mais c’était sans compter sur notre opiniâtreté, ne nous résignant pas au  silence et à l’immobilisme, convaincu que nous étions dans  notre  bon droit, j’ai  saisi  le Mr  le  Préfet  de  l’Yonne  pour  qu' il sache, qui était Monsieur le maire de Bellechaume. Je n’étais pas persuadé du résultat, mais Monsieur le Préfet nous a répondu r_ponce_pr_fecture__exclusion (voir sa lettre ci-jointe) en rappelant à Monsieur le maire que chaque citoyen a droit à l’information et donc  que  ma  mairie  devait  me  rendre  un  service  public  de communication,  comme  quoi il faut  se méfier   des  imposteurs  de la  république  des copinages et ne  pas capituler ».

Voilà donc Monsieur Bourget et son association remplie de ses droits élémentaires. Comme beaucoup d'élu Monsieur le maire de Bellechaume pense pouvoir gérer sa commune comme si celle-ci était sa propriété, son entreprise. Un exemple que je vous invite à suivre qui démontre une fois de plus que ces « Seigneurs » n'ont rien à faire à la tête d'une commune quand ceux-ci sont incapables de préserver l'avenir de leurs administrés, mais surtout quand ils confondent pouvoir communal avec pouvoir seigneurial. J'espère que Bellechaume s'en souviendra aux prochaines élections.

Propos recueillis par Abus des Maires.com.

Posté par chevillondemain à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 octobre 2012

TALISSIEU terre d’accueil.

TALISSIEU

Talissieu est une commune Franchouillarde comme nous en avons au moins 13000 en France. La particularité de ces communes c’est quelles sont souvent gérées par des locaux, issu du cru et hermétique à toutes évolutions. C’est ainsi que Talissieu fait partie de cette catégorie de commune dotée d’un budget ridicule et d’un endettement qui dépasse les 100 € par tête d’habitant, limitant toute évolution. On pourrait s’attendre que cette commune, ou sa mairesse Colette Michel puisse espérer attirer vers elle des investisseurs étrangers à la commune. Devant la désertification rurale et l’exode des jeunes Jean Ferrat nous l’avait bien chanté. Rien de tout ça, ceux qui achètent des masures à retaper, qui investissent pour venir passer leur retraite ou leur week end ne doivent pas espérer avoir un vin d’honneur pour fêter leur bienvenu.

C’est ce qui s’est passé pour Monsieur Laurent Joseph citoyen Helvétique désireux de s’installer et d’investir sur nos terres Française, pour jouir de notre climat. C’est si rare en cette période troublée ou le travail se fait rare, ou les euros ont plus tendance à partir en direction de Genève que de trouver le chemin de Talissieu.

Madame le maire a cru trouver en Monsieur Joseph une bonne poire pour profiter de sa méconnaissance des règles des pécores locaux. Il est vrai que nous les Parisiens, les Hollandais, Lyonnais ou autres Anglais qui investissent dans nos campagnes, sont des bettes de sommes en €. Bon a faire des chèques sans rien demander en retour et surtout pas un peu de considération et encore moins de respect.

C’est ainsi que M. Joseph c’est heurté à une mauvaise foi de la part de l’édile, soit à des promesses non tenues, soit à de la médisance voir de la diffamation. Nous connaissons tout ce que procure le pouvoir fallacieux du poste de maire. Ils ont tous pour eux, la photocopieuse et les tampons, le gendarme et le préfet. Rien ne peut les atteindre sauf l’opiniâtreté de certain comme M. Joseph. Et comme ces gens-là ne font pas la différence entre pouvoir municipal et pouvoir seigneurial, il ne faudra pas s’étonner si d’ici quelques temps, M. Joseph, à présent bien conseillé, mettra en difficulté Madame le maire. Attendons nous dans les semaines à venir à voir un maire débouté, voir condamné à payer des indemnités ou des frais irrépétibles à M. Joseph.

Cela à de quoi rassurer les Tarcholands et Tarcholandes, car c’est avec votre argent que Madame le maire s’amuse.

Abus des maires.

Posté par chevillondemain à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LA REVUE DE PRESSE DES MAIRES SUR LE NET

ACTUALITÉS DES MAIRES.COM

Navettes du mont Saint-Michel: le maire du site en correctionnelle

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20121026.AFP3259/navettes-du-mont-saint-michel-le-maire-du-site-en-correctionnelle.html

LE PARISIEN

Poursuites contre le maire de Wasquehal: "toutes les possibilités ouvertes" (source judiciaire)

http://www.leparisien.fr/lille-59000/poursuites-contre-le-maire-de-wasquehal-toutes-les-possibilites-ouvertes-source-judiciaire-26-10-2012-2268255.php

 Actualité > Evry

Essonne : le maire de Ris-Orangis passe la main

Anticipant la future loi sur le non-cumul, Thierry Mandon (PS) a révélé hier soir qu’il abandonnait son fauteuil de maire pour se consacrer à son mandat de député.

http://www.leparisien.fr/evry-91000/le-maire-de-ris-orangis-passe-la-main-26-10-2012-2266855.php

Vienne- Montamisé -

Le maire de Montamisé face à la justice : épisode 4

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2012/10/26/Le-maire-de-Montamise-face-a-la-justice-episode-4

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ARCHIPELS

Le maire de Fakarava mis en examen

Publié le samedi 27 octobre 2012 à 01H00

Howard Vairaatoa, le maire de Fakarava, a été mis en examen hier pour corruption dans l’affaire du FDA. Sa garde à vue, qui a duré plus de 24 heures, a pris fin hier dans la matinée.

http://www.lesnouvelles.pf/article/ca-fait-la-une/le-maire-de-fakarava-mis-en-examen

Fillon dénonce les "abus" des étrangers qui viennent "bénéficier d'un système social"

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121025.FAP2013/fillon-denonce-les-abus-des-etrangers-qui-viennent-beneficier-d-un-systeme-social.html

 Ouest-France / Bretagne / Loudéac / Loscouët-sur-Meu / Archives du jeudi 25-10-2012

Désavoué, le maire perd ses délégations - Saint-Méen-le-Grand

jeudi 25 octobre 2012

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Desavoue-le-maire-perd-ses-delegations-_22133-avd-20121025-63866450_actuLocale.Htm

 

Posté par chevillondemain à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 septembre 2012

CORRUPTION À ST GERMAIN

UNE BONNE LECTURE

 

Posté par chevillondemain à 17:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2012

SCANDALE À MACON

Nous relayons ici un témoignage de soutien pour l'association ATFH, dont verrez par le lien ci-dessous, que les autorités locales de la municipalité de MACON ne reculant devant aucun profit pour profiter du passage du tour de France à évincer au profit de sociétés mercantiles. Que nous cache cette action des plus basses que la nature humaine puisse compter. Faut il déterrer les cadavres pour être entendue, ou faut il attendre la mort de l'association ATFH. Cette situation n'est pas à l'honneur de la mairie de Macon et nous relayons ici cette ignominie afin que vous puissiez apporter votre soutien à l'asociation ATFH.

Madame, Monsieur,

En soutien de l'association A.T.F.H dont l'activité est dédiée aux loisirs des handicapés, des personnes âgées, et tout simplement de ceux qui sont seulement des oubliés de la vie en matière de loisirs, contre laquelle a été fomentée très récemment ce que l'on peut appeler une "cabale" orchestrée avec l'appui ou la "bienveillance" de certains décisionnaires mâconnais,
Le média des villages, en appui de communication d'A.T.F.H, compte sur les gens d'influence et sur tous ceux qui ont encore l'énergie pour se révulser et  réagir contre les passe-droits et autres abus de pouvoir dont se rendent coupables des esprits mal forgés à des fins de profit ou d'avantages personnels. Pour faire connaitre et diffuser le plus largement possible le lien suivant vers une vidéo résumant le "fond de l'affaire"

http://www.lemediadesvillages.fr/collusion-a-macon.html

Les personnes de bonne volonté qui voudraient en savoir plus sur les motivations et la légitimité de la protestation d'A.T.F.H,
peuvent joindre Mr Bernard BOUQUET au 06 61 69 94 09

ou par email: atfhmacon@yahoo.fr

Posté par chevillondemain à 13:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 juillet 2012

NON AU PÉTROLE DE SCHISTE

http://www.avaaz.org/fr/petition/Avant_le_petrole_on_a_besoin_deau_pour_vivre//?tta

Ensemble, provoquons le changement,
Non au pétrole de schiste 
Voici la pétition à envoyer à vos amis: 

Avant le pétrole, on a besoin d'eau pour vivre 
Nous, habitants de Seine et Marne, de l'Yonne et du Loiret, demandons l'arrêt immédiat de l'instruction du permis de Chéroy.
Nous demandons l'interdiction de l'expérimentation, l'exploration et l'exploitation du pétrole et du gaz de schiste sur le territoire couvert par ce permis ainsi que partout ailleurs.

Partout dans le monde, l'exploration et l'exploitation des gaz et huiles de schistes sont d'un point de vue sanitaire et environnemental totalement inacceptables. Les techniques employées engendrent des pollutions très importantes et irréversibles de l'eau, de l'air et des sols. Elles mettent en danger la santé et plus généralement la vie.

Notre site : http://nopetrolschistbocagegatin.jimdo.com/

Notre page Facebook :

https://www.facebook.com/groups/stop.schiste.bocage.gatinais/

Posté par chevillondemain à 08:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 juillet 2012

UN MARCHÉ DE D.U.P.

 

eau potable 2

Connaissez-vous l’expression « abus de pouvoir » oui si vous avez lu ce blog vous avez pu apprécier que certains maires ne se privent pas pour spolier nos droits et mettre nos vies en danger. Mais connaissez vous l’abréviation DUP, PPR, PPI, je me dois de vous expliquer ces sigles et ce qu’ils représentent dans notre quotidien.

DUP : Une déclaration d'utilité publique, abrégé par le sigle DUP, est une procédure administrative en droit français qui permet de réaliser une opération d'aménagement, telle que la création d'une infrastructure de communication, d'une école ou d'un lotissement par exemple, sur des terrains privés en les expropriant, précisément pour cause d'utilité publique ; elle est obtenue à l'issue d'une enquête d'utilité publique.

PPI : Nous sommes ici dans le cadre d’un captage d’eau pour l’alimentation d’une agglomération, village, etc. Selon leur vulnérabilité, et selon les lois locales et nationales, on peut où on doit légalement (en France par exemple) leur attribuer des périmètres de protection dit « Périmètre de captage ». En général on distingue 3 niveaux de protection. (Source Internet)

Périmètre de Protection Immédiate, de surface réduite (quelques mètres carrés à quelques centaines de mètres carrés. Toute activité à risque y est interdite. Parfois couvert d'un socle de béton et/ou d'un bâtiment, il est souvent clôturé et peut-être couvert de prés de fauche, ou de boisements pérennes (Boisement de protection) de manière à les protéger. Les pesticides y sont évidemment bannis. Il vise aussi à protéger le matériel contre toute dégradation matérielle ou l'introduction directe de substances toxiques dans l'eau ou le sol.

                  Périmètre de Protection Rapprochée C'est une zone intermédiaire, qui accepte des activités sans risques pour la ressource et le captage, ou des activités diminuant le risque de pollution (enherbement et fauche pour « pomper » les nitrates de la zone superficielle par exemple). Sa surface varie selon la vulnérabilité du captage et de la ressource en eau, c'est-à-dire selon les caractéristiques de l'aquifère et le débit de pompage. En France, par sécurité, un temps de transfert d'un polluant entre sa source et la nappe d'environ 50 jours a été retenu, ce qui permet aux administrations d'imposer des mesures de protection sur 1 à 10 hectares selon le type de sol et de système hydrogéologique. Les mesures sont des mises en défend et/ou une règlementation ou interdiction d'activités à risque (utilisation d'engrais, pesticides, biocides, dépôts de matériaux toxiques ou de déchets, etc).

En France, La loi Grenelle (2009) cible la lutte contre les pollutions diffuses (nitrates et pesticides) sur 507 captages prioritaires (carte)(sur 32.400 répertoriés en France. Les Entreprises de l'eau et les chambres d'agriculture ont signé en 2009 une charte de coopération sur la protection des captages d'eau potable. En 2010, ils ont publié un guide de bonnes pratiques1, sur la base de retours d'expérience de dix sites volontaires.

Voilà le décor est planté, vous avez tous devinés qu’il s’agit d’un problème sérieux d’un captage d’eau et de sa protection. Pour protéger les eaux que nous utilisons dans notre vie courante nous devons respecter des règles dictées par les lois, appliquées par les préfets et exécutées par les maires. Les maires étant le garant du bon fonctionnement de toutes ses DUP, PPR, PPI etc.

À BELLECHAUME, 89210 dans l’Yonne c’est différent. Le maire Monsieur Louis  Delmotte agriculteur 70 ans  en  retraite,  avec un  mandat  ininterrompu  depuis 1981 ne l’entend pas de la même oreille. Trente et un ans de mandat pour ma part j’ai tendance à être suspicieux, car la nature humaine étant ce qu’elle est, elle s’installe dans un potentat des plus antidémocratique. Voilà une réforme que notre gouvernement devrait faire, limiter la durée des mandats de maire comme celui du Président de la République. À coup sûr nous aurions moins d’abus de leur part comme le sujet qui nous occupe aujourd’hui.

Le 20 juin 1983 le Préfet de l’Yonne promulgue un Arrêté d’Utilité Publique en déclarant d’utilité publique l’établissement d’un périmètre de protection autour du captage en alimentation en eau potable.  DUP_d_claration__d_utilit__publique_captage__Eau_potable__a

Selon l’association APNEB Association de la Protection de la Nature et de l’Environnement de Bellechaume, cela fait 29 ans que les limites de cette zone à protéger est mal implantée et fait l’objet d’une exploitation éhontée par Monsieur Delmotte et de ses amis. Malgré les différents courriers de sensibilisation envoyés à la mairie, au Maire à ses conseillers, des consignes sont données de ne pas répondre. Cette attitude irresponsable et peu édifiante pour un maire est accablante. Rien d’étonnant après 31 ans de pouvoir, c’est la réaction normale de tout potentat se croyant au dessus des lois et installé dans un fauteuil dont il a oublié la fonction fondamentale. Élu par le peuple au service du peuple.

Pourquoi cette résistance du maire à reconnaître que les limites sont mal placées. Parce que c’est lui qui est le garant de la bonne implantation et du respect de ces limites. Mais dans son cas il est juge et parti, exploitant pour son compte des terres qui devraient être exemptées de culture, de chasse, de toute activité pouvant porter atteinte à la bonne qualité du captage. Nous sommes en plein conflit d’intérêts, juge et parti, voir à tomber sous le coup d’un abus de bien social ?

bellechaume

Que redoute Monsieur le MAIRE, c’est non seulement de devoir reconnaître son erreur, mais d’être obligé du fait de la mauvaise implantation des clôtures, démonter et réimplanter au bon endroit les dites limites. Et cela à la charge des Bellechaumois.

Que font les autorités : RIEN ou si peu. Seul des citoyens comme vous et moi et l’APNEB, pouvons faire bouger les choses. Car au-delà de ce problème de limites, qui chatouillent l’égo de notre maire récalcitrant, c’est un problème de santé publique. Car les analyses le prouvent, les eaux de notre robinet sont menacées et par là même notre santé. Devons attendre un accident majeur pour réagir ou avoir aujourd’hui le reflexe citoyen pour sauvegarder notre avenir et celui de nos descendants. Voilà la question qui vous ait posé chers habitants de Bellechaume, à vous de voir si vous voulez devenir des Stroufs.

Vous trouverez ci-dessous une partie des courriers prouvant le "je m'enfoutisme" de M. Delmotte.

2eme_r_ponse_ministre

3eme_lettre_ouverte_au_conseil__intred_communication

courrier_de__l_assoc__e_n_y_pour_L__ARS2011__1_

courrier__au__proc

Si vous souhaitez soutenir l'action humanitaire de l'APNEB contactez M. Daniel BOURGET  10 rue Paul Bert 89210 BELLECHAUME.

 

 

 

 

 

Posté par chevillondemain à 22:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 juin 2012

PLAINTE POUR DIFFAMATION Affaire Baskal/Clairet

Chers Internautes, de Chevillon et d'ailleurs.

Vous trouverez, pour votre information un jugement de la cour correctionnelle de Paris qui concerne l’initiateur de ce blog. Motivé il y 6 ans par l’attaque d’un maire qui confondait pouvoir municipal et pouvoir seigneurial, j’ai ouvert différents blogs, sur mon village Chevillon dans l’Yonne  (300 habitants) pour mettre sur la place publique les malversations d’un potentat local.

Vous savez comment cela se passe dans un petit village, où le maire fait office de gouverneur. Les habitants sont en majorité apeurés et ils ne s’avisent surtout pas à contrecarrer les décisions d’un fourbe. Par peur, par manque de courage, par ignorance de leurs droits, les citoyens courbent le dos et se font « avoir » dans les grandes largeurs par un aboyeur sans scrupule. Ces apôtres de l’excès en tout genre sont tout étonnés de voir leurs positions contestées par un quidam lambda, d’autant plus à enfumer qu’il vient de la ville.

Ce que ne comprenne pas ces accros du pouvoir c’est qu’ils n’ont pas forcément raison partout et en l’occurrence à Chevillon. Après avoir fait reculer un premier maire et démissionnée une seconde avec toute une batterie de condamnation, parce qu’ils voulaient me faire croire que les limites de ma propriété n’étaient pas au bon endroit, enfin pas à l’endroit où eux souhaitaient les voir.

Au troisième maire mes droits furent enfin reconnus, mais c’était sans compter sur le fan club de ces trublions qui ont tenté un dernier exploit en m’attaquant pour diffamation pour les avoir mis en cause de s’être mêlé de ce qui ne les regardaient pas. L’affaire aurait pu mal tourner pour moi, car ces derniers protagonistes étaient issus du barreau de Paris. Malheureusement pour eux se croyant sortie de la cuisse de Jupiter ils m’avaient non seulement sous estimé, mais négligé de considérer mes droits.

La très célèbre 17 ème chambre correctionnelle de Paris a rappelé à ces petits dictateurs que les citoyens de notre pays ont des droits. J’avoue que cela n’a pas été évident, moralement et financièrement. Car il faut assurer à tous les niveaux. Mais partant du principe que si l’on a des convictions ils faut les assumer jusqu’au bout, le sacrifice consenti est à la hauteur de la déculottée que ces derniers ont reçu. C’est à ce prix  qu’un peuple ou un individu peut vivre la tête haute et se faire respecter.

En cliquant sur ici   JUGEMENT_DU_10_MAI_2012 vous aurez la joie de lire le jugement du 10 mai 2012, où ma bonne foi a été reconnue par les autorités judiciaires et devrait par la même occasion vous donner de l’espoir à vous, les sans grades qui vous faites piétiner par ces « Poutine » en herbe.

 Et comme disait Mathieu Kérékou à Cotonou : « prêt pour la révolution la lutte continue »


Vilain-Canard-ReliefPaul Clairet

 

 

 

 

Posté par chevillondemain à 12:21 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,